A lire

Publié le par Maryam

 

 

{ Chapitre 5 } LES BAPTISTES CONTREDISENT JÉSUS Aux temps du Nouveau Testament, nous savons que les juifs attendaient encore l'accomplissement de la prophétie de QUELQU'UN  COMME MOÏSE; voir à ce sujet l'évangile de Jean 1:19 à 25. Lorsque Jésus déclarait qu'il était bien le Messiah (Messie) des juifs, ceux-ci commencèrent à s'interroger au sujet d'Elfe : Où était-il ? Les juifs avaient une prophétie parallèle qui disait qu'avant la venue du Messie, c'était Elie qui devait d'abord apparaître lors de sa seconde venue. Jésus confirme cette croyance juive "...ELIE VIENT RÉTABLIR TOUTES CHOSES. MAIS JE VOUS DIS QU'ELIE EST DEJA VENU, ET QU'ILS NE L'ONT PAS RECONNU... LES DISCIPLES COMPRIRENT ALORS QU'IL LEUR PARLAIT DE JEAN BAPTISTE" (Matthieu 17:11-13).  Selon le Nouveau Testament, les juifs n'étaient pas des gens à "avaler" les paroles de n'importe quel prétendu Messie. Lors de leurs recherches, ils éprouvèrent d'intenses difficultés dans le but de trouver leur véritable Messie. Et ceci est confirmé par l'Évangile de Jean "VOICI LE TEMOIGNAGE DE JEAN," (le Baptiste)  "LORSQUE LES JUIFS ENVOYERENT DE JÉRUSALEM DES SACRIFICATEURS ET DES LÉVITES POUR LUI DEMANDER: TOI, QUI ES-TU ? IL CONFESSA SANS LE NIER, IL CONFESSA : MOI, JE NE SUIS PAS LE CHRIST" (Jean 1:i9-20). C'était tout à fait naturel, car i1 ne pouvait y avoir deux Messies (17) en même temps. Si Jésus était le Christ, alors Jean ne pouvait pas l'être ! "ET ILS LUI DEMANDERENT : QUOI DONC ? ES-TU ELIE ? ET IL DIT: JE NE LE SUIS PAS..." (Jean 1:21). Dans ce passage, Jean le Baptiste contredit Jésus ! Jésus dit que Jean est "Elie" et Jean nie ce que Jésus lui attribue. L'un des DEUX (Jésus, ou Jean) - Que Dieu préserve - ne dit pas du tout la VÉRITÉ ! Cependant, nous savons selon le témoignage de Jésus lui-même, que Jean le Baptiste était le plus grand des prophètes Israëlites : "EN VÉRITÉ JE VOUS LE DIS, PARMI CEUX QUI SONT NES DE FEMMES, IL NE S'EN EST PAS LEVÉ DE PLUS GRAND QUE> JEAN-BAPTISTE..." (Matthieu 11: 11).  Nous autres, musulmans, connaissons Jean le Baptiste sous le nom de Saïna YAHIA `Aaleihi-Ssalam (Que la paix d'Allah soit sur lui). 17. Les juifs n'attendaient qu'un seul Messiah (Messie) pas deux.  Nous le respectons comme un vrai prophète d'Allah. Le Saint Prophète Jésus que nous connaissons sous le nom de Saïdna VISSA `Aaleihi Ssalam (Que la paix d'Allah soit sur lui), est aussi apprécié et aimé comme l'un des plus grands messagers du Tout-Puissant. Comment, nous musulmans, pourrions nous jamais imputer des mensonges à l'un ou à l'autre.? Mais laissons aux chrétiens le soin de résoudre ce problème entre Jean et Jésus, car leurs "écritures sacrées" abondent en contradictions qu'ils ont transformé en "Propos Mystérieux de Jésus" (18) Nous, Musulmans, sommes véritablement intéressés par la dernière question posée à Jean le Baptiste par l'élite juive : "... ES-TU LE PROPHETE ? ET IL RÉPONDIT' : NON" (Jean 1:21).  TROIS QUESTIONS!  Remarquez qu'aux trois questions différentes et tout à fait distinctes qui étaient posées à Jean le Baptiste, il répondit à trois reprises par autant de NON(s) catégoriques.  18. Voir l'article paru dans le magazine "TIME" du 30 Décembre 1974, dont le titre est "Jusqu'à quel point la Bible est vraie ?" Et pour recevoir l'article "50.000 erreurs dans la Bible ?" qui est parue dans le magazine chrétien "AwAKe !" ("Réveille-toi") En Septembre 1957, écrire à l'auteur qui vous enverra un exemplaire (en anglais) de la reproduction de l'article 'en question.  Pour mieux comprendre, récapitulons les questions qui lui furent adressées  (1) Es-tu le Christ ?  (2) Es-tu Elie ?  (3) Es-tu le Prophète ?  Cependant, les spécialistes de la Chrétienté n'y voient là que deux questions implicitement posées. Mais pour s'assurer avec certitude que les juifs avaient bien T-R-0-I-S différentes prophéties dans leur esprit lors qu'ils interrogeaient Jean le Baptiste, prenons connaissance des reproches qu'ils lui faisaient, dans les versets suivants : "ILS L'INTERROGERENT ET LUI DIRENT: POURQUOI DONC BAPTISES, SI TU  (a) N'ES PAS LE CHRIST,  (b) NI ELIE,  (c) NI LE PROPHETE ? (Jean 1:25)  Les juifs attendaient l'accomplissement de TR0IS prophéties tout à fait distinctes : Une, la venue du CHRIST. Deux, la venue d'Elie, et Trois, -la venue de CE PROPHETE.  "CE PROPHETE"  Si nous parcourons n'importe quelle Bible qui comporte des annotations ou des renvois, il nous sera possible de trouver écrit dans la marge ou en bas de page, que les mots "le prophète" ou "'ce prophète", qui apparaissent dans l'Evangile de Saint Jean en 1:21 et 1:25, renvoient à la prophétie du Deutéronome, chapitre 18, versets 15 et 18. Or, "ce prophète", "le prophète comme Moïse", "COMME TOI", nous l'avons très largement démontré par des preuves accablantes, concernait non pas Jésus mais; bien MOHAMMED !  Nous autres, Musulmans, ne nions pas que Jésus était le "Messie", terme qui est traduit par "Christ" (19). Nous ne contestons pas les "mille et une prophéties", dont les chrétiens revendiquent l'abondance dans l'Ancien Testament, annonçant la venue du Messie. Ce que nous disons, c'est que le verset 18, chapitre 18, du Deutéronome ne s'adresse PAS à Jésus-Christ, mais est une prophétie explicite à propos du Saint Prophète MOHAMMED.  Le prêtre, très poliment, prit congé de moi en reconnaissant avoir pris beaucoup de plaisir dans la discussion, ajoutant qu'il serait très ravi de me voir un jour prendre la parole sur le sujet devant son assemblée. Cela fait maintenant plus de dix ans que la promesse d'invitation m'a été faite, or j'attends toujours ce privilège.  19. Comment le terme Messiah a été transformé en Christ ? Voir pour cela l'ouvrage "Quel est son nom ?" Je suis, cependant, réellement convaincu que le prêtre était sincère lorsqu'il me fit cet invitation à ses fidèles, mais les préjugés disparaissent difficilement. Et après tout; qui accepterait de perdre son auditoire (ou son troupeau).  L'ÉPREUVE DE VERITE J'aimerais poser une question à tous les agneaux du Christ. Pourquoi n'appliquent-ils pas l'épreuve de vérité, que le Maître lui-même souhaitait qu'ils appliquent à qui conque aurait l'idée de revendiquer la prophétie ? N'a-t-il pas dit: "VOUS LES RECONNAITREZ A LEURS FRUITS. CUEILLE-T-ON DES RAISINS SUR DES ÉPINES, OU DES FIGUES SUR DES CHARDONS? TOUT BON ARBRE PORTE DE BONS FRUITS, MAIS LE MAUVAIS ARBRE PRODUIT DE MAUVAIS FRUITS... C'EST DONC A LEURS FRUITS QUE VOUS LES RECONNAITREZ". (Matthieu 7:16-20).  Pourquoi avoir si peur de mettre en application cette épreuve aux enseignements de Mohammed ? Vous trouverez dans le dernier Testament de Dieu - le Saint Qor'an le véritable accomplissement des enseignements de Moïse et de Jésus qui apporteront au monde la paix et le bonheur tant désirés.  "SI UN HOMME TEL QUE MOHAMMED ÉTAIT A MEME D'ASSUMER LE LEADERSHIP DU MONDE MODERME, IL RÉUSSIRAIT (SANS NUL DOUTE) A EN RESOUDRE LES PROBLEMES ET A LUI ASSURER LA PAIX ET LE BONHEUR SI NÉCESSAIRES" (Georges Bernard Shaw).  LE PLUS GRAND  Le magazine hebdomadaire américain "TIME" en date du 15 Juillet 1974, contenait une quantité d'opinions émises par différentes personnalités. Des historiens, des écrivains, des militaires de carrière, des hommes d'affaire et autres se sont prononcés sur la question de savoir "QUELS ONT ETE LES GRANDS LEADERS DE L'HISTOIRE ?" Certains dirent qu'il s'agissait de Hitler; d'autres ont préféré choisir Gandhi, Bouddha, Lincoln et leurs équivalents. Mais Jules Masserman, un Psychanalyste des États-Unis, commença d'abord par déterminer des normes objectives en choisissant les critères les plus justes qui lui permettraient d'émettre un jugement. Pour lui  "LES LEADERS DOIVENT (NÉCESSAIREMENT) ACCOMPLIR TROIS FONCTIONS  (1) Pourvoir au bien-être de leurs administrés,  (2) Réaliser une organisation sociale dans laquelle les gens pourraient se sentir relativement en sécurité et  (3) Leur procurer (aux gens) un ensemble de croyances".  Armé des trois critères sus-cités, il passe en revue l'Histoire de l'Humanité et analyse ainsi les personnalités marquantes telles Hitler, Pasteur, César, Moïse, Confucius et autres, pour finalement conclure de la sorte: "DES GENS COMME PASTEUR ET SALK SONT DES LEADERS QUI NE RÉUNISSENT QUE LA PREMIERE CONDITION. D'AUTRES COMME GANDHI ET CONFUCIUS, D'UNE PART, ALEXANDRE, CÉSAR ET HITLER D'AUTRE PART, SONT DES LEADERS SELON LE DEUXIEME ET, PEUT-ETRE, LE TROISIEME CRITERE. JÉSUS ET BOUDDHA N'APPARTIENNENT QU'A LA TROISIEME CATÉGORIE DE LEADERS SEULEMENT. C'EST PEUT-ETRE MOHAMMED LE PLUS GRAND LEADER DE TOUS LES TEMPS, CELUI QUI ASSUME LES TROIS FONCTIONS (ROLES) EN MEME TEMPS. Et â un degré moindre, MOïSE FIT DE MEME".  Partant des normes objectives établies par le Professeur de l'Université de Chicago (Mr Masserman), qui je crois est juif, JÉSUS et BOUDDHA ne sont nulle part dans le gotha des "Grands Leaders de L'Humanité Mais par une étrange coïncidence il associe Moïse et Mohammed (ensemble tous deux !) apportant ainsi plus de poids à l'argument principal du sujet qui nous concerne: due JÉSUS n'est pas comme MOÏSE, mais que MOHAMMED lui est comme MOÏSE. "COMME Toi" (Deutéronome 18:18), autrement dit comme MOÏSE !  En conclusion, je terminerai par une citation d'un Révérend Chrétien, commentateur de la Bible, suivie d'une citation de son Maître "LE CRITERE ULTIME D'UN VÉRITABLE PROPHETE EST LE CARACTERE MORAL DE SON EN ENSEIGNEMENT". (Professeur Dummelow) "C'EST DONC A LEURS FRUITS QUE VOUS LES RECONNAITREZ". (Jésus-Christ) 

La suite et fin en click !!!

Publié dans Ecritures révélés

Commenter cet article