Retour

Publié le par Maryam

*

D. Jacqueline Cosens converti à l'islam.

*

*

D.Jacqueline Cosens,maintenat connu sous le nom de Jumaana Salma Amatullah a travaillait dans plusieurs domaines notament en tant que redacteur dans un journal,auteur indépandant...elle peint également sur des thémes islamiques,son nom d'auteur peintre est Niyyah,elle est mére de deux enfant et vit avec son mari en Nouvelle Angleterre.

*

Eduqué dans le christianisme, je n'ai jamais trouvé de réponses satisfaisantes à beaucoup de questions des enseignements.Être arrivé à une conclusion dans l'athéisme m'a effrayé.S'il n'y avait aucun créateur, puis là tout ma semblé n'avoir aucun but véritable dans la vie. Mes enfants,mes écriture,...,mes voyages, et diverses études ont rempli ma vie jusqu'en 1987. Soudainement tout a changé, mon père, lequel avec qui j'étais le plus proche meurt cette année. Je n'avais jamais pensé à le perdre,ca n'avais juste jamais traversé mon esprit. Je ne pouvais pas faire n'importe quoi l'aider, je me suis senti tellement et incroyablement seul. La tristesse m'accablait. C'était "ma" tristesse. Dans le désespoir "j'ai prié par dans des larmes de sincérité le " créateur ", qui que ce soit , pour me guider au chemin droit. Mes études m'ont apporté de lui de la connaissance dans mon esprit, mais mon coeur ne pouvait pas le trouver. Un matin j'ai mis en marche la télévision, essayant désespérément de remplir mon esprit de néant,sur l'écran,il y avait Phil Donahue, il interviewait un homme qui parlait au sujet de l'Islam. À côté de lui il y avait son épouse qui c'était converti à l'islam,sa tête couverte d'un voile. Elle était belle. Elle semblé pure et heureuse, intelligente et sans singeries folles, qu'habituellement émergé la plupart des invités...Ils s'appelaient des musulmans.

*
je me suis renseigné au sujet de l'islam passant par dessus les caricatures racistes de certain groupuscule, il y avait une conviction dans mon âme. Il y en avait qui parlé du Coran, et au sujet de rester modeste en ce monde perverti, au sujet des maris étant fidèles et fidèles à leurs familles... ca semblé raisonnable parfait, logique et traiter la réalité. Ces musulmans ont adoré un seul créateur et pas un homme… et moi j'ai aimé cela. Ici, Ce mot était l'Islam. Je vivais dans une petite ville dans les sud profonds. Il n'y avait aucun livre sur l'Islam à la bibliothèque... j'ai trouvé une librairie à cent miles d'où je vivais, et j'ai commandé une copie anglaise de traduction du Coran.

*

"Quand j'ai obtenu ma copie par courrier, je l'ai lu en deux jours et j'ai embrassé l'Islam et ai été embrassé par Islam."

*

 

 

Commenter cet article